Philippe Noiret as Alfredo

Publié le par DBasC

Cinéma Paradiso (Nuovo cinema Paradiso)

- Cinéma : Giuseppe Tornatore - 1988.

Philippe Noiret as Alfredo

Alfredo est le projectionniste du cinéma Paradiso du village de Giancaldo en Sicile qui noue une relation amicale avec le jeune Totò (Salvatore Cascio puis Marco Leonardi, puis Jacques Perrin à ses obsèques), qui lui sauve la vie et à qui il conseille de partir à Rome.

 

Philippe Noiret, né en 1930 et décédé en 2006 d’un cancer généralisé, joue avec bonhommie ce personnage bougon rendu aveugle et qui a trouvé en Totò un fils de substitution, complice comme dans la scène du certificat d’étude conjoint et à qui il offrira comme cadeau posthume un montage des scènes jugées osées par le père Adelfio (Leopoldo Trieste) et qu’il a coupées.

 

Après dix ans de théâtre (auprès de Roger Blin, Jean Vilar et Gérard Philipe) et de cabaret (en duo avec Jean-Pierre Darras), il a joué au cinéma dans Zazie dans le métro (Louis Malle), Alexandre le bienheureux (Yves Robert), L’étau (Topaz, Alfred Hitchcock), La vieille fille (Jean-Pierre Blanc), La grande bouffe (La grande abbuffata, Marco Ferreri), L’horloger de Saint-Paul, Que la fête commence, Le juge et l’assassin, Coup de torchon et La vie et rien d’autre (tous 5 de Bertrand Tavernier), Le vieux fusil (Robert Enrico), Mes chers amis (Mario Monicelli), Un taxi mauve (Yves Boisset), Tendre poulet et L’Africain (tous 2 de Philippe de Broca), Trois frères (Tre fratelli, Francesco Rosi), Fort Saganne (Alain Corneau), Les Ripoux (Claude Zidi), Uranus (Claude Berri), Le facteur (Il postino, Massimo Troisi et Michael Radford), Les Grands Ducs (Patrice Leconte) et Les côtelettes (Bertrand Blier).

Philippe Noiret as Alfredo

Publié dans N

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article